Le CEE Désembouage est enfin arrivé !

Qu'est-ce que le CEE Désembouage ?

Le CEE Désembouage est enfin disponible avec une fiche d'opération standardisée n° BAR-SE-108

Il concerne l'obtention d'une prime CEE pour le désembouage de l’ensemble du système de distribution par boucle d'eau d’une installation individuelle de chauffage dont la puissance thermique nominale est inférieure ou égale à 70 kW.

Le désembouage doit être réalisé impérativement par des professionnels RGE qualifiés dans chaque domaine :

  • QualiChauffage+ (pour les chaudières) 
  • QualiPac (pour les pompes à chaleur)
  • QualiSol (pour les systèmes solaires thermiques)

 

 

Qui est concerné par le CEE désembouage ?

En tant que professionnel, vous pouvez proposer le CEE Désembouage à vos clients lors du changement de chaudière ou d'une PAC, ou lors de la visite de maintenance du générateur lorsque vous constatez, après le contrôle onligatoire de l'embouement, que le circuit suibi des pertes de remdement.

Le CEE Désembouage s'applique pour la réalisation de l'opération de désembouage en maison individuelle ou en appartement et le montant de la prime variera en fonction de la localisation, selon le découpapge climatique/géographique ci-contre.

Quels montants de prime* CEE selon les situations ?


* avec un prix de 6€/MWh cumac

Mais au-delà du montant de la prime, ce sont les économies d'énergie générées par un désembouage qui sont importantes !

Des économies d'énergie à la clé !

En ces temps où le mot de sobriété énergétique est sur toutes les lèvres et dans tous les esprits, le désembouage est un éco-geste qui permet à vos clients de réaliser des économies substantielles sur les factures de chauffage !

Quel document fournir pour le CEE Désembouage ?

Le professionnel devra fournir une attestation de désembouage réalisé comforméement aux exigences du CEE Désembouage.

Afin de vous aider, Sentinel a créé une attestation type interactive que vous pourrez remplir directement et l'imprimer ou l'enregistrer pour l'envoyer à vos clients.

 

Attestation de désembouage

 

Le désembouage, c'est quoi au juste ?

 

Une installation de chauffage qui n'est pas protégée contre la corrosion présente souvent  rapidement des phénomènes d'embouage qui se caractérisent par l'apparation de boues dans le circuit de chauffage issues de la corrosion des métaux au contact de l'eau du circuit.

Dans la chaudière, si le corps de chauffe est emboué, il s’endommage vite et perd en rendement. Le circulateur de la chaudière est particulièrement exposé : sous l’effet des boues en suspension, il risque de s’encrasser, de s’user et de se gripper. En effet, cet organe est particulièrement sensible aux impuretés, au calcaire et aux boues issues de la corrosion. Par ailleurs, l’accumulation de boues dans le corps de chauffe joue l’effet d’isolant thermique et réduit le rendement.

Les boues sont susceptibles de s’accumuler au niveau des différents organes de la chaudière et notamment au niveau des zones à faible passage d’eau (échangeur à plaque, vannes 3 voies, pressostat, …), générant alors des dysfonctionnements et des pannes, voire la casse d’éléments.

Le désembouage est un processus par lequel l'installation de chauffage est nettoyée en utilisant une pompe à désembouer afin d'accélérer la vitesse de circulation pour déloger et éliminer les débris, dépôts et boues présents dans l'installation. Il doit être effectué lorsque les installations sont embouées afin de restaurer le rendement et les performances de l'installation.

 

Pourquoi et quand désembouer ?

Plusieurs symptômes signalent l’embouage et/ou l’entartrage d’une installation :

  • au niveau des émetteurs (radiateurs, planchers chauffants...) : zones froides et/ou fuites
  • au niveau de la chaudière ou de la PAC : bruits et claquements de chaudière, perte de rendement, panne de circulateur...

Ce qui conduit inéluctablement à des baissses de rendement significatives au niveau du générateur et de l'installation de chauffage dans son ensemble et donc à des consommations d'énergie plus importantes.

Les avantages du désembouage 

Désembouer, c’est éliminer les effets néfastes du chauffage de l’eau :

  • les dépôts de calcaire sur les surfaces d’échange thermique
  • l’accumulation de boues générées par la corrosion des métaux de l’installation
  • l’usure prématurée ou défaillance des composants de l’installation

Nettoyer, Protéger et préserver l’installation, c’est la garantie :

  • D’économies
    • sur les factures énergétiques
    • la réduction de la consommation de fioul ou gaz, voire d'électrcité pour les PAC, et des émissions de C02
  • De confort retrouvé
    • un chauffage plus efficace avec un rendement des émetteurs (radiateurs, plancher chauffant...) plus élevé
  • De sérénité
    • la pérennisation de l’installation

Quelle procédure de désembouage suivre dans le cadre du CEE Désembouage ?

Afin d'être éligible au CEE, le désembouage doit comporter les étapes successives suivantes :

  1. Rinçage à l’eau du système de distribution par boucle d’eau (général puis réseau par réseau) ;
  2. Injection d’un réactif désembouant et circulation selon dosage et temps de contact préconisés, avec l’utilisation d’une pompe de désembouage (général puis réseau par réseau ; dans les deux sens de circulation) ;
  3. Rinçage des circuits à l’eau claire (général puis réseau par réseau) ;
  4. Vérification du filtre (ou pot à boues) existant et/ou installation d’un filtre sur le ou les circuits de retour au générateur, ainsi que l’injection d’un réactif inhibiteur au dosage préconisé.

Ceci correspond en tout point au Système Sentinel, proné par Sentinel depuis près de 15 ans, et qui se base sur le crédo Néttoyer, Protéger, Préserver !